Comment créer un site WordPress professionnel étapes par étapes ?

Nous allons examiner les différentes étapes du processus de création d’un site web professionnel avec WordPress, le CMS le plus utilisé au monde.

Certaines étapes de la création d’un site web avec WordPress seront plus générales et d’autres seront spécifiques à ce CMS.

Le nom de domaine

L’une des premières choses auxquelles il faut penser, avant de commencer à créer un site WordPress, est le nom de domaine que l’on va choisir pour le site.

Le domaine sera le nom par lequel nous accéderons au site web. Il est enregistré et nous devons le renouveler à l’expiration de la période contractuelle. En d’autres termes, ce n’est pas quelque chose que l’on achète une fois et que l’on peut avoir pour la vie.

Nous devons également décider de l’extension : « .fr », « .com », « .org », etc.

La méthode la plus courante consiste à enregistrer le domaine auprès de la même société que celle qui a contracté l’hébergement, bien que l’on puisse contracter l’hébergement et le domaine auprès de sociétés différentes et faire pointer les DNS vers les serveurs de la société qui a hébergé le site web.

L’hébergement

La deuxième étape de notre guide pas à pas pour apprendre à créer un site web sera le choix de l’hébergement.

Commençons par le début. Un serveur web est une application qui est installée sur un ordinateur pour servir des pages web aux clients qui en font la demande.

Un hébergement ou un hébergement web est un service offert par une entreprise qui possède des serveurs web. Les entreprises proposent différents plans en fonction des caractéristiques du service.

Il est habituel de contracter un hébergement partagé. Il s’agit d’un service d’hébergement dans lequel un serveur web est « divisé » en plusieurs parties et ces parties sont louées à différents clients. Cela fait évidemment de ce type de plan le moins cher.

Dans tous les cas, il est très important de choisir un bon hébergement et qu’il soit optimisé pour WordPress.

Installer WordPress

Pour créer un site web avec WordPress, nous devons d’abord procéder à l’installation de l’application sur l’hébergement sous le nom de domaine que nous avons décidé.

Aujourd’hui, la plupart des sociétés d’hébergement disposent d’installateurs en un clic. Les installateurs en un clic sont des applications qui vous permettent d’installer WordPress et d’autres CMS de manière très simple et intuitive.

Traditionnellement, pour créer un site Web avec WordPress, vous deviez télécharger WordPress, l’envoyer par FTP vers l’hébergement, créer une base de données et procéder à l’installation.

Aujourd’hui, comme je l’ai dit, tout cela n’est pas nécessaire car la plupart des sociétés d’hébergement disposent de ce type d’installateur en un clic.

Accès au panneau d’administration de WordPress

Nous avons déjà fait le premier grand pas en créant un site web WordPress. Nous devons maintenant essayer d’accéder à la partie privée du site Web, connue sous le nom de Back Office ou panneau d’administration.

Pour accéder au panneau d’administration de WordPress, vous devez entrer l’URL suivante :

www.nombredemiweb.fr/wp-admin

Formulaire de connexion WordPress
Formulaire de connexion WordPress

Vous devriez maintenant voir le panneau d’accès au Back Office de l’application WordPress que vous venez d’installer :

  • Nom d’utilisateur : Vous devez maintenant entrer le nom de l’utilisateur administrateur que vous avez inclus dans la section
  • Mot de passe : ici vous devez entrer le mot de passe administrateur que vous avez fourni

Paramètres initiaux lors de la création d’un site web WordPress

Gardez à l’esprit certaines des configurations initiales lors de la création d’un site web wordpress. En particulier sur le sujet de la configuration des URLs et la possibilité de ne pas permettre l’indexation par Google.

Une fois WordPress installé, nous procéderons à une série de configurations initiales :

a.- Paramètres généraux : allez dans « panneau d’administration > Paramètres > Général » et sélectionnez « Paris » dans la section fuseau horaire.

b.- Ne pas permettre l’indexation par Google : il est important que tant que nous n’avons pas le site web avec les urls de chaque page définies et le contenu plus ou moins terminé, nous ne permettions pas à Google ou à tout autre moteur de recherche d’indexer notre site web.

Pour ce faire, allez sur : « Panneau d’administration > Paramètres > Lecture » et nous verrons qu’en bas de la page il y a une étiquette intitulée : « Visibilité pour les moteurs de recherche ».

Cochez la case avec le texte : « Empêcher les moteurs de recherche d’indexer ce site » et appuyez sur le bouton d’enregistrement.

NOTE : N’oubliez pas que lorsque vous avez plus ou moins terminé votre site Web et que vous souhaitez que Google indexe votre site, vous devez décocher cette case et appuyer sur le bouton d’enregistrement.

c.- Permaliens : il est essentiel pour le référencement d’utiliser des URLs claires. Pour ce faire, allez sur : « Panneau d’administration > Paramètres > Permaliens ».

Dans la section « Réglages les plus courants », cochez le bouton radio suivant : « Titre de la publication » et cliquez sur le bouton d’enregistrement au bas de la page.

Il est intéressant que tout au long du processus de création du site avec WordPress que le site affiche publiquement une page de maintenance.

Nous avons configuré le site web pour qu’il ne puisse pas être indexé par Google, mais cela ne signifie pas que les internautes ne peuvent pas voir notre site. Pour mettre le site web en mode maintenance et permettre aux visiteurs potentiels de voir une page de renvoi, nous devons utiliser un plugin.

Structure et conception du site web

À ce stade, il est temps de s’atteler à la création de la structure et du design du site web.

Définir la structure du site web

Nous devons décider quelles pages intérieures le site web va avoir. Cette structure sera reflétée dans le menu supérieur du site web.

En général, un site web d’entreprise comprend au moins les pages suivantes :

  • Accueil : page d’accueil ou page initiale du site web
  • qui nous sommes: page d’information sur l’entreprise
  • services et/ou produits : Une page présentant les services
  • contact : page avec l’emplacement et les informations de contact

Certains sites web d’entreprise comprennent également un blog pour améliorer leur positionnement et créer une communauté autour de l’entreprise.

Ma recommandation est d’inclure une page pour chaque service et/ou produit afin d’essayer de les positionner séparément dans Google.

Design du site web

Les couleurs à utiliser sur le site web seront normalement celles qui composent le logo. Si vous n’avez pas encore de logo, il est temps d’en faire concevoir un.

Une autre chose à faire est de prendre plusieurs feuilles de papier et de dessiner un croquis de la composition que vous voulez faire dans chacune des pages du site, en particulier la page d’accueil. Dessinez les différentes zones ou blocs dans lesquels chacune des pages sera divisée.

Le thème WordPress

Un point essentiel lors de la création d’un site web wordpress est de choisir le modèle ou le thème.

Les thèmes nous fournissent la partie esthétique du site web.

Il existe des modèles gratuits et payants. Les modèles gratuits sont beaucoup plus limités, tandis que les modèles payants offrent beaucoup plus d’options de personnalisation. Je recommande donc, pour créer un site web professionnel, de passer directement à un modèle WordPress payant.

Parmi les modèles payants, il existe des entreprises qui proposent des forfaits comprenant de nombreux modèles développés dans un cadre donné, pour le prix d’un modèle.

Certaines entreprises incluent même des plugins intéressants dans le prix des packs de modèles. Bien entendu, nous pouvons également acheter des modèles individuels.

Dans tous les cas, avant d’acheter un thème, vous devez tenir compte des points suivants :

a.- Paiement unique ou paiement annuel : il existe des modèles qui ne sont payés qu’une seule fois, comme c’est le cas de ceux que vous pouvez acheter sur le marché de Theme Forest.

Il existe d’autres modèles ou packs de modèles pour lesquels le paiement vous permet d’utiliser les modèles à vie, mais vous devez repayer chaque année pour bénéficier des mises à jour.

b.- Licence pour un nombre de sites web : Vous devez regarder la licence qui accompagne le thème. Il existe des modèles dont la licence permet de les utiliser sur un seul site web et d’autres modèles dont la licence permet de les utiliser sur autant de sites web que vous le souhaitez.

c.- Dois-je avoir des connaissances techniques pour utiliser le modèle ? : il existe des modèles tels que ceux construits sous le cadre Genesis, pour lesquels vous devrez connaître le HTML, le CSS et même un peu de PHP pour en tirer parti. D’autre part, il existe d’autres modèles pour lesquels il n’est pas nécessaire d’avoir des connaissances comme DIvi.

d.- Comprend-il un constructeur de pages, avec des mises à jour : un constructeur de pages est un module complémentaire qui nous permettra de créer des structures complexes dans les pages, et d’y inclure des éléments ou des modules d’une manière très simple et visuelle connue sous le nom de « drag and drop », donnant aux pages de notre site un aspect professionnel, ce qui serait impossible à faire en utilisant l’éditeur de pages qui vient par défaut dans WordPress.

Certains thèmes incluent un constructeur de pages sous forme de plugin ou dans le noyau du modèle. Nous devons tenir compte du fait que si vous achetez un modèle qui inclut un constructeur de pages, en plus des futures mises à jour du modèle, les futures mises à jour du constructeur de pages sont incluses.

f.- Les mises à jour et l’assistance sont-elles incluses ? Pour combien de temps? : il est important de savoir clairement si l’achat d’un modèle inclut les mises à jour et l’assistance. Et aussi pour combien de temps ces services sont inclus.

Plugins pour WordPress

Lorsqu’on crée un site Web avec WordPress, on a besoin de certains plugins pour doter le CMS de certaines fonctionnalités qu’il n’a pas par défaut.

Les plugins WordPress sont des éléments qui étendent les fonctionnalités de l’application. Il existe toutes sortes de plugins : le plugin Woocommerce pour doter WordPress des fonctionnalités d’une boutique en ligne, le plugin de maintenance pour créer une page de maintenance, le plugin WP Super Caché pour créer un cache et accélérer la vitesse de chargement de WordPress, etc.

Il n’est pas non plus conseillé de surcharger la page avec un nombre infini de pluigns. N’utilisez que ceux qui sont nécessaires à la création de votre site web.

Mise en place de l’en-tête du site web

Il est temps de concevoir l’en-tête du site Web. L’en-tête sera répété sur chaque page du site web. Les modèles WordPress comportent généralement une section spécifique permettant de configurer le design de cette zone importante.

Dans de nombreux thèmes, vous aurez la possibilité de placer des icônes de médias sociaux dans cette zone, ainsi que votre numéro de téléphone et votre mail.

Menu wordpress
Menu apprence pour la création du menu

Le modèle que vous utilisez vous permettra probablement de choisir entre plusieurs options d’en-tête. Voici un exemple de modèle bien connu :

  • Logo à gauche, éléments à droite : il s’agit de l’en-tête le plus typique avec le logo à gauche et les éléments du menu à droite.
  • Logo en haut et éléments de menu en bas : dans cet en-tête, le logo est placé au-dessus des éléments de menu.
  • Logo en ligne : logo placé au centre des éléments du menu et à la même hauteur.
  • Slide in Header : avec cet en-tête, le logo apparaît à gauche et à droite une icône hamburger, qui est l’icône qui apparaît sur les téléphones mobiles pour afficher le menu. Lorsque l’on clique sur l’icône, une barre latérale contenant les éléments du menu s’affiche.
  • En-tête plein écran : avec cet en-tête, le logo apparaît également sur la gauche et une icône de hamburger sur la droite. Lorsque l’on clique sur l’icône, les éléments du menu apparaissent et occupent tout l’écran.

Il s’agit de quelques exemples d’en-têtes. Comme je l’ai dit, le modèle que vous choisissez doit offrir différentes options de conception pour l’en-tête.

Le pied de page

Une autre partie très importante lors de la création d’un site Web avec WordPress est le pied de page ou la partie inférieure du site. WordPress nous fournira certains éléments appelés Widgets qui nous aideront à construire cette zone du site Web.

Comme pour l’en-tête, le pied de page sera répété dans chacune des pages qui composent le site web.

Dans de nombreux thèmes, vous devrez modifier le code du fichier footer.php de ce modèle pour personnaliser le texte qui apparaît au bas du pied de page.

Habituellement, dans les modèles WordPress, vous avez la possibilité de placer des icônes de réseaux sociaux dans cette zone.

Widgets de pied de page

Un widget est une sorte de module qui a une apparence et une fonction spécifiques et peut généralement être placé dans la barre latérale ou la barre des tâches du site web et dans le pied de page.

WordPress inclut par défaut des widgets nombreux et variés : widget texte (HTML), widget dernier article, widget catégorie, etc.

La page d’accueil

La page d’accueil est la page la plus importante de votre site web. L’idéal est de faire un dessin préliminaire sur une feuille de papier, puis de le construire avec le constructeur de pages.

La page d’accueil doit être dominée par des éléments visuels tels que des images et des icônes, mais il ne faut pas oublier le texte, principalement pour des raisons de référencement.

Une petite astuce pour introduire du texte sans surcharger la page est l’utilisation de ressources telles que les boutons déroulants.

Avec les boutons déroulants, les visiteurs ne verront pas le texte à moins d’appuyer sur le bouton pour l’afficher, de sorte que le design sera très épuré. En revanche, Google « lira » le texte comme si le bouton était affiché.

Création de la page d’accueil

Pour créer une page dans WordPress, vous devez aller à : « panneau d’administration > Pages > Ajouter une nouvelle ».

Définissez le nom de la page, créez le contenu et enregistrez.

Dans la section suivante consacrée à la création de pages internes, j’expliquerai en détail le processus de création.

Établir la page d’accueil

Une fois la page d’accueil créée, il faut « dire à WordPress » que c’est la page d’accueil. Pour ce faire, allez sur : « panneau admin > Paramètres > Lecture ».

Là où il est indiqué : « Affichages de la page d’accueil », cochez l’option « Une page statique (sélectionnez ci-dessous) ».

Dans l’onglet « Page d’accueil », nous allons sélectionner la page d’accueil que nous aurons préalablement créée.

Appuyez ensuite sur le bouton « Enregistrer les modifications ».

Design page wordpress
Design page

Les pages internes

Une fois la page d’accueil créée, nous commencerons par les pages intérieures du site, en suivant la structure que nous avons établi.

Pour créer une page, allez sur : « panneau d’administration > Pages > Ajouter une nouvelle ».

a.- Titre : juste en dessous de l’étiquette « Ajouter une nouvelle page » située en haut, nous avons un champ de texte où nous devons entrer le titre de la page.

b.- Options de l’écran : En haut à droite de l’interface, vous avez un menu déroulant appelé « options d’écran ».

Les éléments marqués seront les blocs qui apparaîtront dans l’interface. Les éléments non cochés resteront cachés.

c.- Constructeur de page ou éditeur de texte : pour créer le contenu de la page, nous pouvons choisir l’éditeur fourni par défaut dans WordPress ou utiliser un constructeur de page et créer des designs plus élaborés (note : le constructeur de page n’est pas fourni par défaut, nous devons en choisir un et l’installer).

d.- Publier : sur le côté droit, il y a un bloc appelé « publier ». Si nous cliquons sur le bouton « Enregistrer seulement », nous enregistrerons la page en tant que brouillon. C’est-à-dire qu’il ne sera pas visible et qu’il ne sera pas possible de l’ajouter aux menus.

Si nous cliquons sur le bouton bleu « publier » situé un peu plus bas, la page sera visible et pourra être ajoutée aux menus.

Une fois qu’une page a été publiée, l’option « mise à jour » apparaît.

Il est possible de passer de la publication à l’ébauche. Il suffira d’éditer le statut, de le modifier en « brouillon » et d’enregistrer.

e.- Slug : le bloc slug permet de modifier l’URL conviviale du site Web, qui, avec les balises « title » et « meta description », sont des éléments fondamentaux du référencement sur page.

Le menu

Une fois que la page d’accueil et les pages intérieures ont été créées, nous pouvons les ajouter au menu de notre WordPress.

Pour gérer le menu, allez sur : « panneau d’administration > Apparence > Menus ».

N’oubliez pas que les emplacements disponibles pour placer un menu dépendent du modèle que vous utilisez. Il y a des modèles qui ont un seul emplacement pour placer le menu et d’autres qui ont plusieurs emplacements.

Créer un nouveau menu

Une fois que vous avez accédé à la page de gestion du menu de WordPress, vous verrez un champ de texte avec l’étiquette : « Nom du menu ». Entrez le nom que vous voulez donner au menu que vous allez créer et cliquez sur le bouton « Créer un menu ».

Ce nom est utilisé pour le différencier des autres menus que vous pourrez créer à l’avenir. Dans WordPress, vous pouvez créer plusieurs menus et les placer à différents endroits (en fonction du modèle).

Ajouter des pages au menu

Sur le côté gauche, vous verrez un bloc avec plusieurs sections : Pages, Articles, Liens personnalisés et Catégories.

Déployez l’option « Pages » si elle n’est pas déjà affichée.

Pour retrouver une page que vous avez précédemment créée et l’ajouter au menu, vous disposez de 3 onglets :

  • Les plus récentes : les dernières pages créées sont affichées.
  • Afficher tout : affiche toutes les pages créées
  • Recherche : vous pouvez rechercher une page par son nom.

Note : n’oubliez pas que la page doit être publiée pour qu’elle puisse apparaître et donc être ajoutée au menu.

Cochez chacune des pages que vous souhaitez ajouter au menu et cliquez sur le bouton « Ajouter au menu » (vous pouvez le faire une par une ou en regroupant plusieurs d’entre elles).

Organiser le menu

L’élément de menu le plus élevé sera celui qui apparaît le plus à gauche dans le menu. Pour modifier la position des éléments du menu, placez le curseur sur l’élément que vous souhaitez déplacer, cliquez sur le bouton gauche de la souris et faites glisser le bloc vers la position souhaitée.

Emplacements du menu

Un peu plus bas, vous avez une section appelée : « Options du menu ». Dans la section « Emplacement du thème », vous aurez les différentes options d’emplacement disponibles dans le modèle pour placer le menu.

Un blog

Ajouter un blog à un site web d’entreprise est quelque chose de très intéressant pour améliorer votre positionnement sur le web et pour créer une communauté autour de votre site web.

Ajoutez le blog si vous êtes prêt à l’utiliser. Il n’est pas agréable d’entrer dans le blog d’un site d’entreprise et de n’y trouver que deux ou trois articles.

Pour créer des articles de blog, vous devez aller dans « panneau d’administration > Articles > Ajouter nouveau ».

  • Pour ajouter le blog au menu :
  • Créez une nouvelle page intitulée « blog »
  • Allez dans « panneau d’administration > Paramètres > Lecture » et dans la liste déroulante : « Page des messages », sélectionnez la page que vous venez de créer pour le blog et cliquez sur le bouton « Enregistrer les modifications ».
  • Ajoutez la page au menu : allez dans « panneau d’administration > Apparence > Menus » et ajoutez la page du blog au menu.
  • Voici un article très intéressant de Miguel Florido dans lequel vous trouverez de nombreux aspects fondamentaux de la création d’un blog.

Créer des catégories de blogs

Il est important de créer une structure cohérente et homogène. Je vous recommande d’avoir le moins de catégories possible.

Lorsque nous commençons un blog, il n’est pas logique de créer de nombreuses catégories et de n’avoir pratiquement aucun contenu. Vous pouvez commencer avec 4 ou 5 catégories ou même avec une seule catégorie générale.

Utilisation des balises de blog

À moins qu’il ne s’agisse d’un cas très spécifique ou que vous sachiez en profondeur comment cela fonctionne, je ne recommande pas l’utilisation de balises dans votre blog car vous pouvez obtenir plus d’inconvénients que d’avantages.

Le principal inconvénient d’une mauvaise utilisation des balises est de générer du contenu dupliqué.

Contactez-moi pour la création de votre site WordPress