Backlinko a mis à jour une étude, base sur 11 millions de résultats de recherches Google. De cette étude, on en retire 13 indications qui caractérisent les pages placées en première page. Lorsqu’on évoque la première page, on parle des résultats de recherche parmi les 10 premiers liens qui s’affichent dans la SERP (Search Engine result Page).

 

L’autorité du domaine

 

Les sites positionnés en première page ont une certaine autorité au niveau global. Cette autorité a été mesurée avec des métriques issu de l’outil Ahref.

Quelques exemples de métriques :

 

  • le nombre de mots-clés positionnés parmi les 100 premiers résultats de Google
  • le trafic du site
  • le classement du site par rapport à la qualité des backlinks

 

Pour rappel, l’autorité d’un domaine a été mise en place par MOZ qui la mesure à travers une quarantaine de critères pour donner une note entre 0 et 100.

L’autorité du domaine a donc une incidence sur le positionnement d’un site web.

 

Les pages avec des backlinks ont une tendance à être mieux positionnées

 

Backlincko s’est appuyé sur une de ses études dans laquelle elle avait analysé les articles de blog. 94 % des articles de blog n’avaient aucun lien. Ils ont donc décidé d’analyser seulement les articles ayant des backlinks. Au final, la tendance voyait un meilleur positionnement pour les pages avec des liens externes.

L’une des pratiques qui ont la vie dure dans le SEO est de cibler la page d’accueil pour les backlinks. Certes, c’est le point d’entrée du site, mais les pages internes du site se positionnent aussi sur des mots-clés. Les pages du site devront donc également disposer de liens pour espérer un meilleur positionnement. Avec le maillage interne, on peut aussi distribuer ce « jus SEO » en ciblant les pages les plus importantes.

 

Un contenu qui répond aux questions des internautes

 

Au cours des années, Google a modifié ses algorithmes pour répondre toujours mieux aux questions des internautes. L’étude tend à montrer que les contenus qui répondent de façon précise et complète aux requêtes sont mieux mis en avant.

Cela m’évoque le concept E-A-T, un acronyme qui met en exergue trois axes :

  • E pour Expertise
  • A pour Autorité (Authoritativeness)
  • T pour fiabilité (Trustworthiness)

Je ne suis pas le créateur du concept, mais c’est Google qui s’appuie sur ce triptyque pour jauger la qualité d’un contenu. Cette notion est souvent attachée au sites dit « YMYL » (“Your Money Your Life”),.

Des sites qui sont nécessaires pour notre vie de tous les jours tels que les sites d’assurance, juridiques, de finance qui doivent apporter une réponse à nos interrogations.

 

Principe Google EAT

 

Pour l’expertise, Google s’attend à un sujet traité avec expertise, un contenu qui ne ressemble pas aux autres et qui répond le mieux possible aux questionnement des visiteurs. Concernant l’autorité, elle peut s’affirmer par rapport :

  • sur le fait que vous ayez écrit des livres ou des ebook sur le sujet
  • à des liens issus de sites influents dans le domaine
  • à des articles qui font autorité
  • à des vidéos évoquant le sujet
  • aux partages sur les réseaux sociaux

Quant à la fiabilité, on s’attarde sur la qualité d’un site en terme de sécurité, sur les avis qu’on associe souvent aux sites e-commerce.

Au final, il est important de répondre aux intentions de recherche de son public cible en s’imposant comme face aux concurrents.

 

La vitesse d’un site ne s’impose comme un critère majeur

 

Parfois le principe de vitesse d’un site est plus mis en avant que le contenu et pourtant, c’est une erreur.

Baclinko met en avant le guide Google qui encourage à l’affichage rapide de la page pour le visiteur pour le format mobile. Cependant, il précise qu’il est en direction des sites où les pages ont un temps d’affichage trop long. La vitesse moyenne mesurée pour les sites est de 1 seconde 65.

L’étude tend à démontrer qu’ils n’ont pas trouvé de lien probant entre positionnement en première page et vitesse d’affichage.

Gary Illyes, le porte-parole de Google, avait répondu  à ce genre de question sur Twitter qui disait :

« Site speed not being important ? Really ? »

qu’on peut traduire par  » La vitesse d’un site n’est pas si importante que ça ? »

Une partie de la réponse de Gary illyes :

« ranking wise it’s teeny tiny factor »

En clair, ce n’est pas un critère déterminant au niveau du ranking mais plutôt vis-à-vis des utilisateurs pour une navigation agréable et pour une meilleure conversion. Un site plus rapide sera nécessaire pour votre budget crawl avec Googlebot notamment pour les gros sites..

 

Une variété de domaines pour les liens externes

 

Avoir des liens venant de différents sites est beaucoup plus avantageux que de les avoir sur un petit nombre de domaines. Si on parle de qualité des backlinks, il faut aussi prêter attention à la variété des sites qui pointent vers le vôtre.

 

L’importance de placer les mots-clés dans la balise Title

 

On ne le dira jamais assez, mais la balise title est très stratégique en terme de SEO. Lors d’une recherche, Google se repose principalement sur cette donnée pour afficher les résultats par rapport à une requête.

Pourquoi est-elle si importante ? C’est ce qui permet au moteur de recherche de comprendre le sujet de la page. C’est pour cela que l’intention de recherche dans l’analyse des mots-clés est primordiale. C’est un des facteurs déterminants pour être en première page.

 

balise title mot clé

 

Le lien entre classement et la présence de mots-clé dans la balise H1

 

Lorsque un ou des mots-clés sont placés dans la balise Title, on les retrouve dans la balise H1. Utiliser les balises Hn permet d’organiser et hiérarchiser le contenu.

Cependant, le lien entre niveau de classement et balise H1 n’a pas été établi.

 

L’autorité du domaine plus prépondérant que l’autorité de la page

 

Quand on utilise les outils SEO pour analyser les liens qui pointent vers un site, on a généralement comme donnée l’autorité du domaine et l’autorité de la page où est placé le backlink. L’étude ne montre pas une grande accointance entre autorité de page et présence dans les 10 premiers résultats de Google.

 

Le nombre moyen de mots des pages parmi les 10 premiers résultats Google

 

La conclusion par rapport au contenu : le nombre moyen de mots est de 1447 mots. Les articles avec un contenu ont tendance à avoir plus de backlinks.

 

Rapport entre baclinks et nombre de mots articles de blog

Source : Backlinko

Les articles qui se placent le mieux sont les articles avec beaucoup de contenu, mais aucune corrélation concrète permet d’affirmer que cet adage est automatique.

On prend trop souvent pour argent comptant que faire de gros contenus ou de longs articles est synonyme de meilleur classement.

Cela dépend de plusieurs paramètres :

  • le sujet
  • le type d’article
  • la cible

L’important est d’écrire des articles que votre cible apprécie, qui les aide, qui les informe et qui répond à leurs questions.

 

Le poids de la page

 

La question du poids de la page rejoint le point sur la vitesse du site web, car le temps d’affichage est plus ou moins long..

Pour réduire le poids d’une page, on redimensionne et compresse les images, on minifie les fichiers CSS et JS…

Aucun lien n’a été trouvé entre le poids de la page et le positionnement.

 

Un avantage pour les URL courtes par rapport aux longues URL

 

Selon l’étude, Google donne un avantage aux pages avec des URL courtes. Les URL avec plusieurs paramètres tels que https://article/date/catégorie ont un taux de clics moindre que les URL courtes.

Il est connu qu’on doit éviter d’utiliser des structures d’URL complexes pour faciliter le travail des bots.

L’internaute aura aussi une meilleur idée du contenu à travers une url brève et lisible.

 

L’utilisation des données structurées

 

On a toujours dit que l’utilisation des données structurées permet de se démarquer sur la SERP et mieux présenter les données par rapport au robot.

Par exemple, lorsque vous faites une recherche pour un produit, certains liens présentent le nombre avis avec les étoiles qui démontrent le niveau de satisfaction.

Les données structurées n’ont pas d’impact sur le positionnement, mais peuvent augmenter le taux de clics.

 

L’impact du temps passé sur le site web

 

Un temps de consultation des pages web plus ou moins important a un impact sur le positionnement du site internet.

Cela envoie un signal à Google pour un meilleur positionnement. Le temps passé moyen sur les sites situés en première page de 2 minutes et 5 secondes.

 

En conclusion, cette étude de grande ampleur permet de démystifier et nuancer certaines affirmations au niveau du SEO. Certains ne seront pas étonnés par cette étude, d’autres peut-être ne seront pas d’accord avec certaines conclusions de l’étude.

Lien de de la page : Etude Backlinko

Et vous que pensez-vous de cette analyse ?